Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 09:59

Un match de pré saison peut vite sentir le bois humide. Surtout avec deux mois de retard à la livraison, lockout oblige. Mais les co-locataires du Staples Center ont assuré le service après-vente lundi, dans une arène qui n’avait de paumes et d’yeux que pour Kobe et sa troupe.

 Sans Lamar Odom, avec un Kobe néo divorcé, un Pau Gasol désavoué puis conservé par défaut et un nouveau coach à la tablette, les Lakers post Phil Jackson ont déçu leur exigeant public.

 En revanche, tout sourit déjà pour les ambitieux Clippers new look à la traction arrière estampillée All Star, et à la raquette made in « Lob City ». Avec moins de dix jours de training camp dans les pattes, un nouveau système pour les uns et une alchimie collective à façonner pour les autres, une pâle copie d’affiche sur le papier salivante eut été pardonnée. Nous garderons nos blâmes : ce lever de rideau a délivré des satisfactions, des surprises, des confirmations pour au final un match appliqué de belle facture.

 Le tandem Paul-Billups va faire mal. Pour sa première en rouge, Chris Paul se serait presque fait voler la vedette par l’impavide Darius Morris, rookie de Michigan doublure ponctuelle de Steve Blake. L’ex-Wolverine a des cannes et un joli fouetté de poignet. Josh McRoberts, lui, c’est la détente sa marque de fabrique et il l’a déjà confirmé. Les Lakers ont peut-être fait une super pioche avec l’ancien Pacer. En face, CP3 et Billups n’ont pas déçu. Le binôme va faire mal, c’est presque désormais une certitude, après seulement une représentation sur les planches.

 

 A la Churchill, Chris Paul (17 pts, 9 pds, 7 rbds, 5 ints en 24 minutes…) avait promis à son arrivée des tonnes de sueur et une équipes de bosseurs invétérés. Il donne l’exemple en allant même parfois défendre sur Pau Gasol en transition. A la mi-temps, l’ex-Hornet et son grand frère compilent 19 pts et 7 assists dont deux caviars pour un tomar énorme de DeAndre Jordan et un dunk made in Blake Griffin, par ailleurs plutôt discret. En face, on prend les mêmes et on recommence, comme sous docteur Phil : Kobe et Pau (24 pts) assurent la marque. Derrière, Metta World Peace n’est toujours pas en paix avec son shoot (0 sur 8 aux tirs) et Andrew Bynum est volontaire mais brouillon.

 Le Staples Center se vide… CP3-CB1 continuent leur récital au retour des vestiaires (40 pts au total). Le MVP des Finals 2004 plantant une banderille à quelque 9 mètres d’une facilité indécente. Comme Kobe est sur le banc ou moins chaud (il se tiendra le poignet après la bâche infligée par DeAndre Jordan), avec le seul Gasol dans le moteur les Lakers prennent le bouillon. Les Clippers, sans être au point, sont plus rodés. Avec pourtant trois nouveaux dans le cinq majeur. Le quatrième quart-temps prend vite des allures d’entraînement avec un Brian Cook chaud comme la braise et CP3 sur le banc. Del Negro avait prévenu en conférence de presse, le cuistot longue distance a le compas dans l’œil en cette rentrée.

 Le Staples est presque vide à 5 minutes de la fin, avec +20 pour les Clippers au compteur . Le staff des Clippers a déjà une belle base de travail. Mike Brown a lui des longues heures de boulot devant lui.

Présaison NBA : La bataille de L.A. a commencé

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sondage

La météo.

 

Cliquez sur le soleil pour accéder à la météo.

 

Un peu d'ambiance avec....

Balance toi de Tony Parker