Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 10:43

Coup de théâtre dans le feuilleton du transfert de Chris Paul aux Lakers puisque finalement, les Rockets, les Hornets et les Lakers ne sont finalement pas parvenus à un accord.

Les Lakers abandonneraient la piste Paul pour sans doute se concentrer sur celle qui mène à Dwight Howard. Pour cela, ils auraient décidé d’envoyer Lamar Odom aux Mavs en échange d’une « trade exception » (enveloppe pour recruter) de 8.9 millions de dollars et de quelques tours de draft. 

Les Lakers se retrouvent ce matin avec environ 14.5 millions de dollars pour recruter grâce au cumul des « trade exception » liées aux transferts de Sasha Vujacic l’an passé, et aujourd’hui de Lamar Odom. C’est suffisant pour attirer Dwight Howard même s’il faudra désormais s’entendre avec le Magic.

Selon ESPN, les Lakers sont disposés à lâcher Andrew Bynum et un ou deux joueurs pour récupérer Howard à tout prix.

Côté Hornets et Rockets, la déception doit être immense puisque tout était prêt pour l’échange, et les joueurs concernés avaient sans doute déjà la tête ailleurs. On parle déjà d’une possible reprise des négociations entre les Hornets et les Celtics au sujet d’un « swap » entre Chris Paul et Rajon Rondo.

Dans l’histoire, Dallas réussit un joli coup avec la venue du meilleur sixième homme 2011. Odom sera comme un poisson dans l’eau aux Mavs comme back-up de Shawn Marion et de Dirk Nowitzki. Il sera sans doute revanchard…

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 22:35

Le club du Loiret l’emporte dans l’Astroballe.

 L’Orléans Loiret Basket a eu chaud. Alors qu’il dominait outrageusement son adversaire, le club coaché par Philippe Hervé a, une fois encore, bien failli craquer dans les derniers instants. Pourtant, bien emmenés par un Cedrick Banks de gala (22 pts, 5 pds, 23 d’éval) et un Amara Sy efficace (11pts, 5 rbds, 4 pds), les visiteurs avaient pris le meilleur sur Lyon-Villeurbanne.

Coupables d’un léger relâchement, les joueurs du Loiret ont alors laissé à Paul Lacombe (9 pts, 4 rbds, 2 ints) et Edwin Jackson (17 pts, 13 d’éval) le soin de ramener leur club dans le match. Mais, ce soir, Orléans a su résister pour s’imposer au bout du suspense 73-71.

A noter que Jamie Skeen et Phil Goss n’ont passé, respectivement, que 5 et 9 minutes sur le parquet ce soir.

 Amara Sy

Lyon-Villeurbanne
Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 71 25 – 61 41.0 7 – 20 35.0 14 – 19 73.7 11 20 31 3 3 9 8 17 18 23 64
5. Armstrong Hilton * 18 8 4 – 6 66.7 0 – 0 - 0 – 0 - 1 2 3 0 0 0 0 3 5 0 6
6. Lacombe Paul   22 9 3 – 7 42.9 1 – 2 50.0 2 – 4 50.0 0 4 4 1 1 2 2 1 4 6 11
7. Westermann Léo * 25 10 4 – 9 44.4 0 – 2 0.0 2 – 2 100 1 2 3 0 0 0 1 2 4 4 7
8. Jean-Charles Livio   0 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
10. Fofana Bangaly   25 2 0 – 2 0.0 0 – 0 - 2 – 4 50.0 3 3 6 2 0 1 0 1 0 4 6
11. Jackson Edwin * 33 17 5 – 12 41.7 4 – 8 50.0 3 – 4 75.0 0 1 1 0 0 3 2 2 1 3 13
12. Thompson Dijon * 35 12 4 – 14 28.6 1 – 6 16.7 3 – 3 100 2 5 7 0 2 2 3 3 2 5 11
13. Skeen Jamie   5 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14. Tillie Kim * 28 6 3 – 6 50.0 0 – 0 - 0 – 0 - 4 3 7 0 0 0 0 3 1 1 7
15. Goss Phil   9 7 2 – 5 40.0 1 – 2 50.0 2 – 2 100 0 0 0 0 0 1 0 2 1 0 3
19. Leon Théo   0 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
22. Deal Rudy   0 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Orléans
Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 73 27 – 60 45.0 8 – 21 38.1 11 – 13 84.6 9 21 30 3 3 20 15 16 24 18 90
4. Banks Cedrick * 28 22 9 – 17 52.9 4 – 9 44.4 0 – 0 - 1 4 5 0 0 5 1 2 2 1 23
5. Sy Amara * 31 11 4 – 8 50.0 0 – 1 0.0 3 – 3 100 1 4 5 0 1 4 2 2 4 4 16
6. Ndoye Maleye * 28 11 4 – 9 44.4 1 – 2 50.0 2 – 2 100 1 0 1 0 1 1 3 1 4 1 10
7. Greene Brian   20 4 1 – 4 25.0 1 – 2 50.0 1 – 2 50.0 0 2 2 2 1 0 1 1 4 2 4
8. Ehimegbe Tony   0 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
9. Monds David   21 10 4 – 7 57.1 0 – 1 0.0 2 – 2 100 1 4 5 0 0 0 1 2 2 2 11
10. Pamba Bryan   1 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 -1
11. Pellin Marc-Antoine   26 7 2 – 5 40.0 2 – 4 50.0 1 – 2 50.0 1 1 2 0 0 5 0 2 3 4 8
13. Solle Yohan   0 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14. Joseph Georgi * 19 4 2 – 5 40.0 0 – 0 - 0 – 0 - 3 5 8 1 0 0 1 4 5 2 7
15. Kozan Murat   0 0 0 – 0 - 0 – 0 - 0 – 0 - 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
20. Sangare Yohann * 26 4 1 – 5 20.0 0 – 2 0.0 2 – 2 100 1 1 2 0 0 5 6 1 0 2 12

 

 


 



Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 22:00

Mené au score pendant trente-huit minutes, le Paris-Levallois a su prendre l’avantage dans le money time grâce à Eric Chatfield.

 

Le match commence sur un rythme très élevé, les deux équipes ont oublié de poser le jeu, les actions de un-contre-un se multiplient. La défense francilienne est en grande difficulté, les mauvais replis parisiens sont punis à chaque fois par les pénétrations choletaises et un William Gradit saignant. Après un début de match totalement manqué au niveau collectif, le Paris-Levallois se ressaisit, au moment même où Romain Duport rejoint le banc, et fait alors valoir les qualités offensives de Jawad Williams et Lamont Hamilton à l’intérieur. Les deux équipes shootent à 60%, le Cholet Basket, auteur d’une outrageante domination aux rebonds, en profite pour remporter le premier quart-temps sur le score de 28 à 20.

Le début de second quart ressemble en tout point à celui du premier acte. Le PL produit un jeu hésitant et se fait immédiatement sanctionner par Cholet en contre-attaque. Pire encore, les Franciliens ne défendent pas leur cercle, Luca Vebobe et Randal Falker en profitent pour gober un nombre considérable de rebonds offensifs. Christophe Denis tente de trouver des solutions pour endiguer ce problème en demandant à ses hommes de passer en défense de zone, mais Robert Hite les sanctionne immédiatement par un panier à trois-points.

 

Les Parisiens manquent de dureté défensive, le club coaché par Erman Kunter donne presque l’impression de faire absolument tout ce qu’il veut. Toutefois, après une longue traversée du désert, Trenton Meacham et Eric Chatfield parviennent à stopper l’hémorragie, suite à une série de panier primés. Et, bizarrement, au moment même où la machine francilienne se met en route, le collectif choletais se désagrège. Le public de la Meilleraie, médusé, assiste alors au retour de l’équipe parisienne qui aura marché sur son adversaire lors des deux dernières minutes de jeu. Mi-temps : 49-44.

Au retour des vestiaires, les deux équipes se décident à ralentir le jeu. Ça joue très bien, même si la dureté physique n’est pas au rendez-vous, et les teams se rendent coups pour coups. L’intensité défensive grimpe d’un cran, Randal Falker et Vincent Masingue en profitent pour montrer que leur principale qualité réside dans cette force dissuasive qu’ils ont dans la raquette. Porté par une adresse extérieure tout simplement ahurissante, le club des Mauges en profite et prend un peu le large. L’écart oscille désormais l’écart autour des dix points. Fin du troisième quart: 73-62 à l’avantage du CB.

 

Michel Morandais et Trenton Meacham réveillent le Paris-Levallois en début de dernier quart, Cholet encaisse un 9-0. En deux minutes, les hommes de Christophe Denis sont totalement revenus dans le match. Les Parisiens shootent à un haut pourcentage, les Choletais vivent quant à eux un véritable calvaire en attaque. Seules les fautes parisiennes permettent à Demetris Nichols et ses partenaires de faire gonfler la marque. Le money time se profile, le P-L est revenu à égalité, 79 partout. Eric Chatfield, énorme lors du dernier quart, porte les siens et permet à son club de mener pour la première fois à deux petites minutes de la fin. Le Cholet Basket continuant à déjouer en attaque, le P-L récupère la gonfle et sanctionne immédiatement par un shoot à trois points de Jawad Williams. Alors qu’ils ont mené tout au long du match, les hommes d’Erman Kunter sont menés de 4 points.

 

Toutefois, Randal Falker ramène tout le monde après avoir capté un énième rebond offensif. A trente secondes de la fin, les deux équipes sont à égalité, 86 partout. Après une bonne sortie de balle d’un Philippe Da Silva parti à l’aventure, Chatfield hérite du cuir. L’arrière parisien dégaine à trois-points et fait ficelle. Le Paris-Levallois mène désormais de trois points. La fin de match se résumera à une succession de lancés-francs, Cholet Basket ne parvenant jamais à récupérer son retard. Score final : 87-94.

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 18:41

Après l’annulation du trade l’envoyant aux Lakers, Chris Paul a décidé de faire appel à Billy Hunter.

 Le porte-parole de la NBA Tim Frank a réagi à l’annonce de l’annulation du deal entre LA et NOLA (et accessoirement Houston). :

« Ce n’est pas vrai, les propriétaires n’ont pas tué les négociations. Nous n’en avons même pas parlé à la réunion. La Ligue a refusé le trade pour des raisons ‘basket’ », rapporte le LA Times.

Reste à savoir ce qu’ils entendent par « raisons basket ».

D’après Chris Broussard d’ESPN, Chris Paul est furieux de cette décision et explore ses options. Pour cela, il a fait appel à Billy Hunter.

 Ca a fait l’effet d’une bombe plus tôt dans la soirée : Chris Paul devait finalement rejoindre Kobe Bryant à LA. Mais alors que les uns se réjouissaient des négociations abouties entre les Lakers, Houston et les Hornets, d’autres se sont plaints auprès des hautes instances.

Selon Adrian Wojnarowski, des propriétaires auraient exprimé, auprès de David Stern, leur désaccord concernant le transfert de Chris Paul aux Lakers. Parmis ces proprios, on retrouve à la grande surprise générale (ou pas)… Mark Cuban. Et le deal aurait tout simplement été annulé par Stern. Pour rappel, la ligue est propriétaire de la franchise et a donc le droit de ne pas valider ce transfert.

Pour ceux qui n’ont pas suivi, les Lakers voulaient envoyer Pau Gasol à Houston et Lamar Odom à NOLA en échange de Chris Paul. Les Hornets récupéraient quant à eux Kevin Martin et Luis Scola en plus d’Odom.

Affaire à suivre…

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 20:38

Le pivot des Bleus a trouvé son rythme de croisière en Russie.

18 pts à 7/9, 8 rbds et 1 pd en 22 min pour 20 d’éval. C’est la ligne de stats d’un Ali Traoré en super forme, décisif dans la victoire de son équipe en Eurocup hier (58-69). Le Lokomotiv Kuban a d’abord ramé avant de prendre le contrôle du match en seconde mi-temps grâce à une grosse défense et un Ali Bomayé offensif :

« En seconde mi-temps, notre défense était meilleure et Ali Traoré a scoré beaucoup de points en très peu de temps », analysait le coach de Kuban.

Grâce à ce succès, les joueurs de Bozidar Maljkovic prennent la première place de leur groupe devant Gran Canaria qu’ils affronteront la semaine prochaine pour une qualification au Top 16.

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 20:33

La LNB vient de dévoiler ses listes officielles pour le All Star Game et les différents concours.

 

Akin Akingbala et Fabien Causeur ont été choisis par le public et rejoignent donc les 5 majeurs.

 

 Sélection française Andrew Albicy, Fabien Causeur, Charles Kahudi, Amara Sy, Ludovic Vaty

  Banc : Paccelis Morlende, Yannick Bokolo, Adrien Moerman, Evan Fournier, Victor Samnick, Kim Tillie, Nicholas Pope

 

Sélection étrangère Taylor Rochestie, Eric Chatfield, Blake Schilb, Jawad Williams, Akin Akingbala

 Banc : Andre Barrett, Teddy Gipson, Lamont Hamilton, John Holland, Alade Aminu, John Linehan, Cedrick Banks

 

 Concours de meneurs Taylor Rochestie, Léo Westermann, Steed Tchicamboud, Pape Philippe Amagou

Concours à 3 pts Xavier Corosine, Edwin Jackson, Kenny Grant, Kyle McAlarney

Concours de dunks Solo Diabaté, Jordan Aboudou, Dar Tucker, Kim Tillie, Max Kouguère

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 00:47
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 01:41
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 16:56
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 16:44

Toujours à la recherche d’un big man, il semblerait que les Knicks aient fait d’Alexis Ajinça leur nouvelle cible. C’est en tout cas ce que révèle le New York Post ce matin, en expliquant que si Toronto décidait de ne pas le retenir, les New-Yorkais pourraient alors lui proposer un contrat d’un an au salaire minimum.

Toujours à la recherche de taille et de poids pour muscler sa raquette, Mike D’Antoni est semble-t-il intrigué par le potentiel d’Alexis. Le problème, c’est que c’est surtout de défense et de rugosité qu’on besoin les Knicks, puisqu’ils envisagent également les pistes Kurt Thomas (le doyen de la ligue), Aaron Gray et Jeff Foster.

Alexis a prouvé durant son court passage en Pro A qu’il avait bel et bien progressé ces dernières saisons, mais sera-ce suffisant pour conquérir le difficile public du Madison ? Pas évident, même si les qualités offensives d’Ajinça devraient plaire à D’Antoni, car New York veut désormais des résultats pour valider la venue de Carmelo la saison dernière et prouver au futur free agents que le club peut viser le titre à court terme.

Partager cet article
Repost0

Sondage

La météo.

 

Cliquez sur le soleil pour accéder à la météo.

 

Un peu d'ambiance avec....

Balance toi de Tony Parker